Skip to content

6 jours – Remises en liberté et laxisme judiciaire

3 septembre 2010

Effaré par le nombre de remises en liberté, j’ai recensé les remises en liberté sur 6 jours que j’ai pu trouver:    

  • Ils jetaient des chariots sur l’autoroute. À chaque fois, le projectile s’est écrasé sur les voitures. Ils ont été placés en garde à vue puis laissés libres après un sérieux rappel à l’ordre et avoir reconnu les faits. Ils seront prochainement convoqués devant le tribunal correctionnel. L’Independant
  • Ils sont sept, des gens du voyage, laissés en liberté ou placés en détention après le coup de filet opéré dans le Tarn-et-Garonne en janvier dernier. Une opération déclenchée sur commission rogatoire du juge d’instruction d’Agen, Colette Lajoie, à la suite d’une série de vols de voitures de grosses cylindrées, de divers matériels et de plaques minéralogiques commis durant l’été 2009.
    À la barre du tribunal de grande instance d’Agen, deux frères, placés en détention provisoire en janvier dernier, pour une tentative de braquage contre le Crédit Agricole de Cazals, et celle réussie contre l’agence de Tournon d’Agenais de la même banque.
    À côté d’eux, deux autres frères et un ami, plus jeunes, embarqués dans des affaires pas très nettes, dont le vol d’une Mercédès, brûlée parce qu’ils avaient été repérés lors d’un contrôle de gendarmerie à La Magistrère. Face aux juges, un cousin, impliqué dans le recel d’un 4X4 Mercédès. Il s’en défend mais la justice le soupçonne fortement d’avoir participé à un vol avec violence, le 1er septembre 2009 au Passage, dans la cour de l’entreprise Péchavy.
    En raison de la relaxe du suspect, la plainte avec constitution de partie civile de la belle-sœur n’est pas recevable.
    Le véhicule fut reconnu par la secrétaire de l’entreprise Péchavy qui avait assisté au vol mouvementé. De la peinture bleue et un phare cassé lors de l’attaque avaient permis de confirmer l’identification. Leurs avocats respectifs avaient plaidé la relaxe au bénéfice du doute, l’indulgence et « une peine juste et utile », selon la formule de l’un des défenseurs.
    Les deux mis en cause dans le dossier du distibuteur automatique, et celui jugé pour le vol avec violence au Passage, sont relaxés des poursuites. La Depêche
  • Mercredi un Rémois de 18 ans est pris à partie par deux individus qui lui demandent de vider ses poches. Il refuse. Un « balayage » l’envoie à terre, il est frappé à coup de pied. Les malfrats s’enfuient avec son portable.
    Le passant retourne chez lui. Il est à peine arrivé qu’on frappe à la porte. Ce sont les deux individus ! Ils proposent de lui rendre le portable en échange d’un autre objet. Nouveau refus. Ils exigent ensuite le chargeur. La victime claque la porte pendant que son frère appelle la police.
    Rapidement sur place, la brigade anticriminalité a pincé les deux voleurs de 14 et 15 ans dans le hall de l’immeuble. Ils ont été remis en liberté dans l’attente d’une convocation en justice. L’Union
  • Il est 6 heures du matin ce samedi 7 août lorsque Nadège, une jeune et jolie mannequin âgée de 19 ans, regagne en toute tranquillité son domicile situé dans le Val-de-Marne. Mais son trajet de retour sur le RER E va tourner au cauchemar. Elle est agressée par un individu qui, en l’absence de passager, la viole à plusieurs reprises avant de prendre la fuite. L’homme dérobe aussi le portable de Nadège.
    Cette dernière porte immédiatement plainte. La police judiciaire du Val-de-Marne est saisie de l’enquête. À partir des prélèvements effectués dans la rame du train, un profil génétique se dessine. L’individu, connu des services de police pour des faits similaires, est interpellé quelques jours plus tard. Placé en garde à vue, il reconnaît les faits avant d’être déféré au parquet de Créteil. Il ressortira libre. Le ministère public a fait appel de la décision. Le Point
  • Pneus crevés au Puy: le suspect remis en liberté. Le Progrès
  • Vol à la portière: deux automobilistes dépouillés par une bande, un auteur arrêté, reconnu formellement par la victime et impliqué dans deux autres vols,…puis remis en liberté. L’Union
  • En trois jours, Charef Rezzadi, 34 ans, a été condamné à quatre ans de prison. Deux ans lundi en comparution immédiate et deux ans hier. Cet homme avait été arrêté le 20 août à Toulouse avec un sac contenant le butin de deux cambriolages. Des erreurs procédurales n’ont pas permis qu’il soit jugé dans la foulée. Il a donc été remis en liberté. Ce sans domicile en a alors profité pour se lancer, dimanche, dans un nouveau cambriolage… avant de se faire arrêter puis juger. La Depêche
  • Ils dérobent à une jeune femme son sac à main. Un peu plus tard, ils récidivent à la gare. Les deux jeunes victimes identifient formellement leurs agresseurs. Ces trois jeunes hommes, remis en liberté, ont été mis en examen. Le Parisien
  • Après vérifications, les deux adolescents voulaient en fait mettre le feu au camion: ils avaient versé le liquide trouvé dans un bidon sur le véhicule, sans succès. Ils ont ensuite essayé d’enflammer le réservoir à l’aide de briquets et de bâtons. En garde à vue, ils ont également reconnu deux vols à la roulotte commis en juillet 2010 à Sin-le-Noble, dans le quartier de la gare. Un autoradio et un GPS ont été dérobés dans des véhicules de particuliers. Les deux mineurs ont été remis en liberté, après avoir été convoqués devant le juge des enfants pour une mise en examen. Ils ont été placés en foyer. La Voix du Nord
  • Ça faisait un moment que ce couple de marginaux, accompagné de chiens, apostrophait les passants, lorsque le vigile du magasin est intervenu. Invectivé à son tour et menacé, ce dernier a décidé d’appeler la police. Une patrouille est arrivée rapidement ce qui n’a pas calmé l’individu, qui a redoublé d’insultes et de menaces à l’intention de l’agent de sécurité, avant de se jeter sur lui pour tenter de le frapper. Remis en liberté, il devra s’en expliquer devant le tribunal correctionnel début décembre. Le Progrès
  • Ils renversent une vieille dame et prennent la fuite. Selon nos informations, les deux jeunes auraient expliqué qu’ils ne prenaient pas la fuite mais qu’ils allaient chercher les papiers du deux roues. La vieille dame a été blessée à la face et conduite à l’hôpital de Béziers pour y être soignée. Les deux jeunes ont été remis en liberté et une enquête est en cours. Midi Libre
  • Ivre, il percute une voiture en stationnement: le jeune de 20 ans a été remis en liberté avec une ordonnance pénale. Il conduisait avec 1 gramme d’alcool dans le sang. Midi Libre
  • Cette nuit, vers 3 h du matin, trois jeunes de 16 et 17 ans ont agressé quatre jeunes femmes, rue Saint-Aubin, à Angers. Ils ont utilisé des planches du chantier tout proche pour les frapper. Elles ont été légèrement blessées. Un peu plus tard, vers 4 h, à Trélazé, ils ont agressé un homme pour lui voler son vélo. L’homme a été grièvement blessé. Les trois jeunes ont été interpellés devant leur foyer, aux Ponts-de-Cé. Ils ont été remis en liberté et seront convoqués devant le tribunal correctionnel. Ouest-France
  • Un homme d’une vingtaine d’années, Jihad, a été interpellé par la police pour avoir aveuglé des pilotes d’avions avec un laser sur le tarmac de l’aéroport de Carcassonne. Le jeune homme a été remis en liberté. Il avait été condamné, mardi dernier, à 6 mois de prison avec sursis, pour des faits similaires. Il avait braqué, dimanche, le cockpit de 3 avions à l’atterrissage à Orly. Au cours de l’audience, il aurait déclaré: « Je savais que ça allait mettre des vies en danger »La Depêche
  • Deux aides-soignants de 39 ans, un homme et une femme, viennent d’être mis en examen par la juge Laetitia Ugolini, pour viols et violences sur personnes vulnérables par personnes ayant autorité, rapportait le site du quotidien «La Provence», hier. Ces deux membres du personnel médical auraient obligé trois femmes septuagénaires à partager des relations sexuelles avec un homme octogénaire «très diminué physiquement». Certaines victimes présumées seraient atteintes de la maladie d’Alzheimer et rencontreraient des problèmes d’incontinence. Les bourreaux présumés ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire. Le parquet, qui avait demandé leur mise en détention, devrait bientôt faire appel de cette décision. Paris Match
  • «Il ramenait des gens de la rue qui s’alcoolisaient, c’était le bruit et la musique à toute heure.» Début juillet, une dispute l’oppose à une rencontre de passage: il lui donne un coup de tête, puis l’enferme dans l’appartement. L’autre tente de sortir par la fenêtre et tombe de trois étages, s’en tirant par miracle avec quelques fractures. Remis en liberté après son passage au tribunal, Jérôme Lanoé écope le 30 juillet de trois mois de prison avec sursis, lors d’une audience où il ne se présente pas. Midi Libre
  • Un Villeurbannais de 28 ans a été interpellé hier lundi avant d’être remis en liberté dans la soirée à la fin de sa garde-à-vue. Il avait, par deux fois, volé des cartons de cigarettes de marque au sein de la société Altadis distribution France. Cet intérimaire dissimulait le « butin » dans une benne à déchets. Lyon Capitale
  • Les événements tumultueux dans le quartier de l’Épeule à Roubaix, samedi et dimanche derniers, «encore appelés émeutes» comme dit le président Jean-Marc Défossez, ne semblent pas avoir entraîné pour l’instant d’interpellations très consistantes. Quelques gardés à vue ont été remis en liberté et seront convoqués au tribunal plus tard par simple procès-verbal. Nord Eclair
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :