Skip to content

[MàJ] Retraités à vous de choisir: la mort ou la prison !

26 août 2010

Pendant que René Galinier est encore et toujours injustement en prison par la seule décision de juges irresponsables, on apprend qu’une retraitée de 97 ans a été agressé à son domicile et frappée au visage par « un ou plusieurs inconnus ». Transportée à l’hôpital, souffrant de multiples fractures, son état a été jugé « extrêmement préoccupant ».

C’est encore une fois une retraitée sans défense qui a été sauvagement agressé et qui est dans un état très grave. Si nous comprenons bien, soit on se fait tabasser sans bouger et on tombe dans le coma, ou alors on se défend mais allons en prison !? La justice française marche sur la tête et est entrain de plonger la France dans le chaos total. Ces agressions se multiplient et sont généralement punies très légèrement, parfois même condamnés les suspects sont…remis en liberté !

Rappel: Nicolas Dupont-Aignan: «L’UMP a appelé le PS à la rescousse» pour voter contre la suppression des remises de peine !

Rappel 2: LIBEREZ RENE GALINIER ! Signez la pétition ici !


Des « jeunes » issus de la diversité™ agressent un retraité: « Sur la Mecque je vais te démonter moi ! J’rigole même pas avec toi, sur l’Coran ! »

Article lu sur La Depêche:

Une retraitée de 97 ans a été agressée chez elle, dans le quartier du Faubourg-Bonnefoy, à Toulouse. Frappée au visage, la victime a été hospitalisée dans un état grave.

Frappée au visage, une retraitée de 97 ans a été retrouvée, hier matin, grièvement blessée à son domicile de la rue Saint-Hyacinthe, vers le Faubourg-Bonnefoy. La victime, agressée chez elle par un ou plusieurs inconnus, souffrait de plusieurs fractures. Elle a été transportée par les secours vers l’hôpital Purpan. Hier, en fin de journée, son état de santé était toujours jugé extrêmement préoccupant.

Peu avant 9 heures, hier, une infirmière se rend, comme tous les matins, au domicile de la retraitée qui vit seule dans une modeste maison, type toulousaine, de plain-pied. Elle découvre le corps de la victime allongée au sol et les pièces de son domicile fouillées de part en part. La porte d’entrée ne présente pas de traces d’effraction. Les faits auraient été commis mercredi, entre la fin d’après-midi et le début de la soirée. Très vite, les secours et les services de police se rendent sur les lieux. Durant toute la matinée, les spécialistes de l’identité judiciaire procèdent aux relevés d’indices et passent la maison au peigne fin. Les policiers de la brigade criminelle de la sûreté départementale sont chargés de l’enquête. Dans ce quartier résidentiel très tranquille, l’agression de cette retraitée a choqué de nombreux riverains.

«PAS DU GENRE À AVOIR DE GROSSES SOMMES D’ARGENT»

« Elle sort tous les matins faire ses courses dans une supérette. Elle se déplace avec une canne. C’est une femme sociable que tout le monde connaît », témoigne, affectée, une voisine. « Elle se fait aider d’une aide ménagère. Tous les matins une infirmière lui prodigue des soins. C’est d’ailleurs elle qui a donné l’alerte… » Faubourg-Bonnefoy, dans une supérette située à 300 mètres de la maison de la victime, on a l’habitude de croiser la retraitée. « Elle vient quasiment tous les matins acheter des bricoles, des pâtes… Une femme coquette, autonome et discrète qui n’a pas l’habitude de s’étaler sur sa vie. Elle n’est pas du genre à avoir de grosses sommes d’argent dans son portefeuille », commente une employée. La victime a-t-elle été suivie ou repérée par un ou des inconnus en quête d’argent facile ? Des malfaiteurs en fuite qui ont agi avec insistance pour mettre la main sur un hypothétique butin. Ils n’ont rien trouvé.


Des retraités souvent visés

Les retraités et personnes seules sont particulièrement visés par les voleurs. Un phénomène que l’on retrouve à l’échelle nationale même si, quantitativement, les jeunes restent la population la plus touchée par les vols avec violence. Ces derniers mois, à Toulouse, plusieurs retraités, hommes et femmes, ont été la cible d’agressions commises à leur propre domicile ou aux abords.

Le 18 juin, dans le quartier des Demoiselles, un professeur agrégé à la retraite de 64 ans a été attaqué à son domicile par deux hommes, qui ont réussi à dérober plusieurs milliers d’euros de tableaux, de bouteilles de vin et de bijoux. L’enquête a été confiée au SRPJ. Le 15 juin, dans le quartier des Arènes, une retraitée de 80 ans, a été blessée par un jeune homme qui tentait de lui dérober son sac à main. Un vol violent au terme duquel un suspect de 22 ans a été interpellé par les policiers. Le 26 avril, dans le quartier de la Terrasse, une femme de 88 ans a été agressée par deux inconnus. Les malfaiteurs ont fouillé sa maison et se sont fait remettre 400€ en emportant des bijoux.

[Mise à jour]: La Depêche vient d’annoncer que la retraitée agressée vient de décéder à l’hôpital. Il est précisé qu’elle avait « le visage tuméfié » et est « restée seule par terre et sans soins toute une nuit » avant que son infirmière ne la découvre. L’autopsie, réalisée dès le lendemain du décès, a permis de déterminer que la victime avait été frappée à de très nombreuses reprises sur la tête.

La Depêche complète la liste des agressions établie dans le précédent article et donne quelques chiffres effaryants:

Les attaques à domicile en hausse dans la région

Depuis quelques mois, les agressions à domicile de personnes âgées tendent à augmenter en Midi-Pyrénées. Presque toujours, ces forfaits ont l’argent pour mobile. La police et la gendarmerie ne ménagent pas leurs efforts pour confondre ces agresseurs et mettre en garde les «anciens».

Une mamie tuée à Tarbes

Le 21 juin dernier, Colette Tanguy, une Tarbaise de 78 ans, a été battue à mort à coups de poing, de pied et de cutter par un toxicomane de 17 ans en quête d’argent. Arrêté, il a été mis en examen pour meurtre et actes de torture et de barbarie sur personne vulnérable. La police n’est en revanche pas parvenue à retrouver les quatre malfrats qui, dans la nuit du 26 au 27 juin, se sont invités dans la maison d’une dame de 94 ans domiciliée à L’Union (Haute-Garonne). Les monte-en-l’air l’ont délestée de deux bagues et d’un collier de valeur.

En mai dernier, le rapport Courtial remis à Brice Hortefeux, ministre de l’Intérieur, sur la sécurité des seniors, fait froid dans le dos : les coups et blessures volontaires assénés aux plus de 60 ans ont augmenté de 45,4 % depuis 2002. Près de 80 % de nos aînés dévalisés ont plus de 75 ans ! Les deux tiers des vols par ruse commis à domicile par de faux agents EDF ou faux ramoneurs concernent les plus de 60 ans» (8 050 victimes en 2008). Alors qu’ils ne représentent que 20 % de la population, les seniors sont victimes de près d’un tiers (29 %) des cambriolages et les escroqueries visant les plus de 60 ans depuis 2002 ont bondi de 42,3 %, (+ 18 % pour l’ensemble de la population).

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :