Skip to content

Marianne spécial « extrême-droite »: une tartine de mensonges !

13 août 2010

Il y a des fois où l’on peut lire des articles de gauche intellectuellement malhonnêtes, mais en creusant on se rend compte qu’ils jouent sur les mots. Mais là ! Ce sont des mensonges tellement énormes que pour une fois ils m’ont fait beaucoup rire ! Ils ne concernent pas l’extrême-droite en particulier mais plus particulièrement les propos sur le Front National et son Président Jean-Marie Le Pen. Déjà, le fait de classer Jean-Marie Le Pen dans l’extrême-droite c’est être malhonnête (une partie du titre du numéro est « fascisme, antisémitisme, national-populisme, de Maurras à Le Pen »), mais les mensonges vont plus loin encore.

Tous les clichés possibles sur le Front National sont présents.
Premièrement, Jean-Marie Le Pen serait un « facho » au « caractère souvent monstrueux », là on peut légitimement se dire que ces journalopes font cela pour leur paroisse. Bon, continuons.
Deuxièmement, sa « France rêvée » serait « la femme au foyer, l’homosexuel dans la clandestinité ». Des preuves ? Où sont les preuves de ces mensonges éhontés ? On en parlera à Marine Le Pen, Brigitte Neveux, France Jamet, Marie-Christine Arnautu, toutes ces femmes au foyer. Ce ne serait-ce pas leurs militants qui auraient un problème avec l’homosexualité par hasard ?
Enfin, troisièmement, il serait contre la mondialisation (alors qu’il est contre le mondialisme mais ces idiots utiles de la pensée unique ne connaissent pas la différence, ce n’est pas marqué dans leur « manuel du parfait militant ») parce cela « altère la qualité génétique de la population ». Adolf Hitler en puissance. Pour la suprématie de la race aryenne pendant que l’on y est !
Comble du mensonge le plus gros que j’ai pu voir depuis toujours: « l’effigie du Maréchal Pétain [est] brandie dans tous les cortèges du Front national ». Très fort ! Je vous invite à aller voir de vous-même. Etonnamment les médias, qui aiment bien diaboliser ce parti, n’ont jamais montré cette image.

Extraits d’un article lu sur Chroniques Patriotes:

On a beau y être habitué, les attaques malhonnêtes envers le Front national et ses représentants continuent à nous monter au nez… S’il n’y a rien à attendre de la presse bien-pensante dans ce domaine-là, au moins trouvait-on parfois quelques éclairs de lucidité dans les colonnes d’un journal comme Marianne. Désirant visiblement booster les ventes estivales, ses rédacteurs ont réalisé un numéro spécial, en collaboration avec l’Histoire.

[…] L’illustration mêle une photographie de militants du Parti antisémite – en 1936 ! – et celle d’un individu masqué, gant noir, poing levé, sur fond de croix celtique, présenté comme un… manifestant FN lors du dernier défilé du 1er mai ! Bien sûr, aucun élément objectif ne permet de confirmer le lieu de prise de vue.

[…] omet systématiquement de citer la source directe des théories prêtées au président du Front national : interview, discours, témoignages crédibles… Rien ne vient appuyer ce travail de pseudo journalisme.

– Dès les 1ères lignes, le qualificatif général appliqué à JMLP démontre le courage de l’auteur :[Le Pen] «(…) ce ’’facho’’ comme ont dit (…)»: incapable d’assumer ses propos, Michel Winock use d’une périphrase impersonnelle pour entreprendre son travail de démolisseur.

– On apprend ensuite que «(…) l’effigie du Maréchal Pétain [est] brandie dans tous les cortèges du Front national (…). Diantre ! Les rédacteurs et contributeurs occasionnels de Marianne devraient suivre plus souvent lesdits cortèges: ils seraient alors bien en peine d’apporter la preuve de ce qu’ils avancent.

– L’affabulation continue un peu plus loin, cette fois sur le sujet du métissage que «(…) Jean-Marie Le Pen (…) dénonce comme un effet mortel d’une mondialisation qui altère la qualité génétique de la population». Là encore, aucune citation, aucune source ne viennent confirmer le propos, ce qui constitue au mieux un délire d’interprétation, au pire une calomnie gratuite.

– Un dernier passage prêterait presque à rire, lorsqu’on connaît la diversité sociologique et humaine des cadres et militants FN, celui relatif à la «France rêvée » de JMLP: «(…) la femme au foyer, l’homosexuel dans la clandestinité, l’immigré reconduit à la frontière (…). Où M. Winock a-t-il déniché semblables inepties ? Nous ne pouvons qu’inviter ce brillant professeur de l’Institut d’études politiques de Paris à venir rencontrer les frontistes locaux : sans doute sera-t-il surpris par le nombre de femmes, homosexuels et français d’origine étrangère présents dans nos rangs.

– La conclusion de l’article, elle, laisse sans voix : le FN est  (…) un parti dirigé par une personnalité dont le caractère souvent monstrueux a pu freiner l’essor».

[…]

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :