Skip to content

Vive le voile intégral, que c’est beau !

8 juillet 2010

Voilà un exemple parfait de désinformation que nous évoquions dans notre article « La technique de désinformation. Par Michel Geoffroy » il y a 1 mois jour pour jour.

C’est le cas dans un article du site La Croix consacré au voile intégral et intitulé « Les habitants d’Aubervilliers partagés sur le voile intégral ». L’auteur dépeint l’endroit comme un quartier multiculturel des plus parfaits. C’est à peine s’il ne pleuvait pas des fleurs venues d’un ciel empli d’un arc-en-ciel de toute beauté.

Le début de l’article commence comme cela, rempli d’adjectifs et de mots mélioratifs:

Accents et saveurs épicées se mêlent harmonieusement sur le marché d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) et donnent l’étrange sentiment de déambuler dans un concentré du monde. En boubou, en jeans ou en sari, les habitants s’entrecroisent pour acheter fruits, légumes, mais aussi tissus orientaux, bijoux dorés et produits de beauté qui font le bonheur des femmes, voilées ou pas.

Ici, le voile classique est très courant. Il se porte en couleur, sombre, sobrement ou coquettement, laissant apparaître quelques jolies mèches de cheveux. Plus rarement, Nadia est aussi amenée à servir des femmes au visage caché. «Elles achètent beaucoup de mascara pour souligner leur regard mais aussi du vernis, de la teinture pour les cheveux», explique la jeune femme en robe légère sous la chaleur écrasante.

L’auteur nous explique donc que le plus parfait des mondes est LA, dans CE quartier, pleins de VOILES et de BURQA. C’est donc COMME CA qu’il faut vivre, regardez comme c’est beau toutes ces cultures entremêlées et joyeusement mélangées ! On a presque envie d’aller se rouler nu dans un pré et de sentir le vent caresser notre visage [phrase bohneur/beauté].

Le milieu de l’article se permet tout de même de laisser apparaître au compte-gouttes quelques critiques négatives.

Mais le spectacle reprend de plus belle à la fin:

«Je n’ai jamais vu l’une d’entre elles refuser de dévoiler son visage, assure Tahir, qui les reçoit à la caisse communale d’action sociale. Au contraire, je n’ai même pas à le demander. Elles se découvrent toutes d’elles-mêmes en arrivant. Dans ces conditions, je ne vois pas pourquoi leur pratique serait incompatible avec les règles courantes de la République, même si à titre personnel je considère qu’il est inhumain pour elles de vivre cachées et coupées du monde.»

Accepter de vivre avec celles que certains taxent de «fantômes» plutôt que les sanctionner, les rejeter comme des personnes inassimilables: c’est le choix qu’a fait Désiré, professeur de biologie à l’université. […]

Convaincre plutôt que contraindre: ce Français d’origine haïtienne, qui a déjà eu plusieurs fois l’occasion d’échanger avec des étudiantes en burqa, est persuadé que c’est là la voie d’une saine cohabitation. Étroite peut-être, mais, à l’en croire, la seule possible.

«Je me souviens de Binto, qui cherchait un poste dans le secteur de la vente, sans succès. […] Nous avons eu de longues discussions dans lesquelles je tentais de lui expliquer que son voile était un frein. […] J’ai fini par la convaincre. Elle a renoncé à se voiler et depuis, elle a trouvé une place de responsable à Pier Import.»

Tout fini bien dans le meilleur des mondes alors ! Qu’est ce qu’on nous embête avec ce simple bout de tissu qui n’est finalement qu’un vêtement ? VIVE LE VOILE INTEGRAL !

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :