Skip to content

Marche des “fiertés” à Lyon: autopsie d’une exhibition subventionnée

19 juin 2010

Droit d'asile + homosexualité, emballé dans un paquet estampillé "extrême-gauche": la dégénérescence mentale assurée !

Très très bon article de Rebeyne, les jeunes identitaires lyonnais, sur la « Marche des fiertés » qui, cette année, mèle étrangement, mais pas étonnamment, droit d’asile et homosexualité. Deux combats de l’extrême-gauche rassemblés en une marche de la dégénérescence mentale.

Extraits d’un article de Rebeyne, les jeunes identitaires lyonnais:

Ils ont leurs quartiers, leurs magazines, leurs bars, leurs élus, leurs boites de nuit, leurs hôtels, leurs radios, leurs saunas, leur petite journée nationale, leur chaîne de Télévision, et désormais leurs lois. Ils sont gorgés de subventions municipales, départementales, régionales, et nationales. Ils étalent leur propagande dans les collèges, les lycées et les universités. Ils siègent à la mairie de Paris, de Berlin, de Hambourg, de Marseille, et peut-être bien à Lyon… A la frontière de l’hétérophobie pour certains, ils s’attaquent aux dernières valeurs familiales. Souvent violemment anticatholiques (1) et (2), on les voit étrangement peu manifester devant les mosquées ou les synagogues.

Comme d’autres, ils passent leur temps à revendiquer leur différence et à cultiver le communautarisme mais veulent être considérés “comme tout le monde”, de gré ou de force. A peine paradoxal. Ils ont à cet effet, crée une nouvelle police de la pensée, prête à punir juridiquement ceux qui oseront les contrarier. Sous couvert de tolérance et d’égalité ils ont tout obtenu des politiques et des médias. Ils utilisent brillamment les écarts d’hier pour vous culpabiliser aujourd’hui et vous condamner demain. Une méthode qui a fait ses preuves.

La Ville de Lyon et la Région finance 48% de la Marche des “fiertés”

[…]

[…] Mais il n’y a pas que le business. Draguer une communauté c’est aussi s’assurer une manne électorale à peu de frais. Les Verts, le Parti Socialiste (avec notamment le très explicite groupe “Homosexualités et Socialisme”, mais aussi son syndicat enseignant FSU, ou encore son officine SOS-Racisme) apportent leur soutien actif à cette “Quinzaine des cultures Lesbiennes, Gays, Bi, Trans”. Mention spéciale à l’hilarante présence du MJCF69 (Mouvement des Jeunes Communistes de France) dans la liste des associations participantes. Une démarche qui prend tout son sens quand on sait que l’homosexualité est punie de peine de mort dans les pays communistes.

Coté finance, nous rappelons que l’organisation de la Marche des Fiertés reçoit 12.000€ de la part de la Ville et de la Région sur 25.000€ de budget, soit un financement supporté à 48% par les contribuables Rhodaniens et Lyonnais, et une augmentation de 12% par rapport à l’année précédente.

On retrouvera cette année “Les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence”, petit club de Quinquas travestis, transsexuels, et catophobes qui se déguisent en bonne sœur dévergondés. Une organisation qui revendique sans rougir la défense du “Respect et le dialogue entre les communautés”. Les catholiques apprécieront la très sélective notion de respect.

[…]

Hier, mercredi 9 Juin, un débat «Les LGBT face au Droit d’Asile et au Droit au Séjour» était organisé. C’est d’ailleurs le thème de la “Marche des Fiertés” cette année. Avec ce mot d’ordre, on pourrait presque croire que finalement les transpédégouines français jouissent d’une situation plutôt confortable  sous nos latitudes, et souhaitent la partager avec le monde entier. Nous qui les croyons persécutés en Europe par l’Église Catholique et le Pape (qui semblait avoir renoué avec l’Inquisition, quand on  juge des nombreuses démonstrations des extrémistes gays sur le parvis de nos Cathédrales), c’est à plus n’y rien comprendre. En tout cas, nous suggérons au organisateurs de  choisir pour l’année prochaine un slogan qui s’attaque directement à la source du problème : les persécutions et les condamnations à mort des “transpédégouines” dans tous les pays musulmans ou communistes. A moins que finalement, le courage de certains se limite à brandir des godes-ceintures à la sortie de la Messe comme on n’a put l’observer lors du fameux Kiss-haine de St-Jean.

Samedi 12 Juin, c’est le grand jour, avec la parade d’exhibition sexuelle dans les rues de Lyon. On gesticule sur des chars au sons des DJ branchés, on essaye de faire le maximum de gestes obscènes histoire de montrer que oui on sait choquer le bourgeois et on est un super rebelle, ou alors on préfère se trémousser dans des déguisements en latex multicolore. Trop fun. Vers 17h30 vous pourrez même assister à une “messe des Sœurs de la Perpétuelle Indulgence”, place Bellecour.

Mercredi 16 Juin de 19 h à 22 h, la LDH et la FSU organisent un “débat” sur la propagande transpédégouines dans les écoles de nos bambins.

Plus qu’une démonstration d’exhibition sexuelle, la «marche des fiertés» est une manifestation de revendication politiques extrémistes. Après avoir obtenu le PACS, ils réclament notamment le droit au mariage, le droit à l’adoption, et l’extension de tous les droits obtenus par les homosexuels aux transsexuels. C’était d’ailleurs le thème du défilé de 2009, qui portait les aspirations suivantes :
– la fin de l’obligation d’avis psychiatrique pour les personnes souhaitant changer de sexe.
– La prise en charge par la Sécurité Sociale des frais d’opérations de changement de sexe, y compris en dehors de l’Union Européenne.
– Établir un statut de victime juridique, avec la reconnaissance de la «transophobie». Ce qui pourra leur permettre d’attaquer en justice toute personne se refusant à leur caprice, ou émettant une réserve vis-à-vis de leur profil physique instable.

On imagine parfaitement le boulanger trainé devant les tribunaux par la HALDE parce qu’il à refusé de confier la caisse à un travestis. Ou encore un aspirant policier transsexuel écartés du concours de Gardien de la Paix, obtenir des dommages et intérêt…

Mais nous n’atteindrons jamais les plus hauts sommets du délire contemporain sans une obligation de représentation de la « diversité sexuelle » ou transgenre dans les médias et les partis politique. Ne rigolez pas trop vite, c’est pour bientôt.

Avec les progrès de la science et les bienfaits de la mondialisation, les couples homosexuels arrivent désormais à avoir des enfants. Soit en les adoptant, soit en louant un ventre à l’étranger ou en achetant un tube de gamètes congelés, soit en s’arrangeant à l’amiable avec des complices. Parfaitement inconscients du traumatisme identitaire et psychologique qu’il provoque chez ces enfants, ils revendiquent la reconnaissance légale du statut de parent homosexuel. Mais certains n‘auront même pas cette « chance ». […]

[…]

En somme, le ou la transsexuel peut changer de sexe comme de chemise, au gré de ses envies. Il peut même se ressentir les deux, voire rien du tout. A coup sûr, c’est une base idéale pour le développement d’un enfant en bonne santé mentale. On imagine déjà celui-ci au tableau, commençant à dessiner un schéma à la craie et expliquant à ses camarades de classe « Mon papa ressemble à une femme, mais des fois à un homme, ca dépend de ses envies en fait, par contre il aime les hommes, ma maman légale est aussi un homme alternatif, mais elle préfère les hommes qui ressemblent à des femmes, mais ce n’est pas ma vraie maman biologique, qui est hindoue elle, puisque … ».

[…]

Nous n’éprouvons que de la pitié pour ces hommes et ces femmes qui s’allongent sur les tables d’opération brésiliennes.  Nous sommes inquiets pour tous ces enfants qui vivent dans des familles “homoparentales” ou “transparentales”. Nous faisons la part entre les extrémistes ouvertement cathophobes, et ceux qui souhaitent simplement vivre tranquillement leur sexualité en privé, comme tout le monde. Nous avons  d’ailleurs reçus l’année dernière de nombreux témoignage à ce sujet, suite à cette article.

Nous ne jugeons pas l’homosexualité, du moment qu’elle s’exprime sans exhibition déplacée et sans provocation. Nous avons seulement choisi de défendre un autre idéal pour notre génération et celles qui suivront.
Et nous l’exprimons ici.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :