Skip to content

La presse virerait-elle dans le politiquement incorrect ?

2 juin 2010

Tout en humour, bourré d’ironie, voilà un billet très sympathique au sujet du politiquement correct/incorrect dans la rubrique « Faits-divers ». Tellement vrai. Je vous laisse déguster.

Article lu sur Medias Libres:

La presse française virerait elle dans le politiquement incorrect ? Force est de constater qu’elle commence à faire preuve d’un laisser aller insupportable.

En effet il n’est plus rare dans les rubriques de faits divers de voir des noms à consonance étrangère clairement évoqués, l’habitude était prise que les patronymes soient remplacés par des prénoms bien gaulois.

Cela ne fait que stigmatiser et condamner ces jeunes de 7 à 77 ans qui n’ont commis ces actes rappelons le que pour exprimer leur souffrance, il est nécessaire que la presse continue sur la ligne éditoriale politiquement correcte et reprenne ses habitudes.

Ne serait ce plus en effet une chance énorme pour la France d’avoir des jeunes gens pleins d’énergie et de volonté, qui ont tant à nous apprendre en termes de culture, de diversité, de richesse, d’échange, de créativité ?

Le cinéaste Luc Besson avait pour sa part tout compris en qualifiant les banlieues de « réservoir à pépites ». Bon d’accord c’était avant que son matériel ne soit vandalisé par les dites pépites et qu’il renonce au tournage de son film dans un quartier difficile, pour en trouver un plus facile, mais quand même, Luc avait su trouver les mots justes.

En citant Malek Khider sans modifier son nom, comme l’un des responsables de la mort d’ Aurélie Fouquet, en qualifiant Sofiane l’un des auteurs des agressions à domicile de l’isère comme le «barbare d’Echirolles», en rapportant les propos des agresseurs d’une famille perpignanaise à son domicile, qu’ils allaient «baiser la blanche» ou bien d’insister sur une pseudo agression à caractère raciste envers cette autre famille française au parc Astérix que s’améliorera l’idée du vivre ensemble. Rappelons que le seul crime de ces jeunes est de s’être senti frustrés par un refus de passage prioritaire pour un tour de manège.

Cela donne l’impression nauséabonde que tout à coup, il n’est de moins en moins question de taire l’origine des auteurs. Cela risque d’éveiller chez certains le rejet de cette chance unique que nous avons en France d’avoir toute cette jeunesse pleine d’énergie dont la seule volonté est de trouver un emploi, de participer au redressement économique du pays, de payer la retraite des anciens, etc..

N’est pas en effet grâce à une partie de cette jeunesse magnifique que l’industrie automobile peut se glorifier d’être en bonne santé ? Comment les constructeurs pourraient ils justifier le remplacement des 50 000 véhicules brulés chaque année, comment la consommation déjà moribonde pourrait elle être relancée si du jour au lendemain n’étaient plus remplacés les biens détruits, rappelons le, uniquement par désœuvrement ?

Parlons franc, ces petits blancs arriérés ne seraient-ils plus assez évolués, ouverts, libéraux et modernes pour accepter que des populations qu’ils ont accueillies, nourries, soignées et enseignées leur crachent leur haine et leur mépris à la figure ?

Qu’adviendrait il si du jour au lendemain ces populations décidaient de quitter la France et la priver de la formidable force intellectuelle et culturelle qui fait son rayonnement dans le monde entier ?

Soyons sérieux messieurs les journalistes, imaginez un instant ce que serait le pays sans ses mosquées, ses rues barrées les jours de prière, ses kebabs, ses burquas, ses menus scolaires sans porc, ses familles polygames, ses lapidations de flics et de pompiers, ses associations anti raciste qui n’auraient plus lieu d’être ? Sa population ressemblerait étrangement à tout ce que vous exécrez, c’est à dire à celle des anciens pays du bloc de l’est, uniforme et mono-culturelle.

N’est-il plus de votre devoir des grandes consciences intellectuelles de protéger ces malheureux et ainsi prendre le risque de basculer dans le piège affreux que vous tendent les racistes français ?

De quoi avez-vous peur ? Ressaisissez-vous avant qu’il ne soit trop tard. Que tout redevienne comme avant. Faites en sorte que les auteurs de crimes et délits restent des François, Benoit ou Jean-Philippe, vous avez toujours su le faire parfaitement et vous en avez le pouvoir.

One Comment leave one →
  1. Hook91 permalink
    5 juin 2010 22 h 43 min

    La France avant tous ces immigrés avait le meilleur des richesses culturelles dans le monde et il y faisait bon vivre, maintenant on est dans une démocratie à deux temps, avec des immigrés extra Européens qui n’ont en fait aucune réelle culture, de plus ces journalistes crétins oublient que pour qu’il y ait éventuellement « multiculture » (mot pour demeurés profond il faut le reconnaitre !!), il faut impérativement que chaque peuple garde ses identités, si on les mélanges toute la relative richesse culturelle est annihilée et laisse après elle une population qui se cherche et qui a tout perdu !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :