Skip to content

Euro: UMP et PS démontrent encore une fois leur alliance officielle !

18 mai 2010

Très bon article revenant avec brio sur le triste spectacle que nous a offert l’UMPS, représenté par Serge Moscovisci et Pierre Lellouche, « tous ensemble, tous ensemble » comme diraient nos socialistes soutenant Ségolène Royal en 2007… Partis d’oppositions ? Quels partis d’oppositions ? Dans Mots Croisés nous n’avons vu que le parti unique qui dirige la France depuis QUARANTE ANS: l’UMPS. Prêts à défendre leurs interêts, même au prix d’honteux mensonges aux citoyens…

Article lu sur Riposte Laïque:

Il suffisait de regarder Mots Croisés(1), lundi dernier, pour comprendre(2) l’infini accord des deux partis alternativement au pouvoir depuis trente ans et… leur mutuelle incapacité à nous sortir de la crise, comme Nicolas Dupont Aignan, Président de Debout La République, opposé à Pierre Moscovici pour le PS et Pierre Lellouche, secrétaire d’état aux affaires européennes, pour l’UMP, l’a brillamment démontré.

Nous avons assisté à un stupéfiant pas de deux, nos deux tourtereaux conjuguant la première personne du pluriel à qui mieux mieux , en rappelant chacun à tour de rôle le satisfecit que venait de lui donner son « cher collègue », bêlant unanimement que l’ »on » avait sauvé et l’euro et l’Europe (rien que ça), en signant le 10 mai l’accord de prêts et garanties de 750 milliards d’euros pour la zone euro(3).

On leur aurait donné le bon Dieu sans confession, à nos lascars, la bouche en cœur pour taper à bras raccourcis sur ces Grecs qui travaillent au noir, qui ne payent pas les impôts et vivent au-dessus de leurs moyens. Non, non ce n’est pas la faute à l’euro, monsieur Dupont-Aignan, les Grecs vont avoir un plan de rigueur, ils l’ont bien cherché. Je vous conseille d’aller lire la série de deux excellents articles(4) de Jacques Sapir parus sur Marianne 2 qui font la vérité sur ces allégations mensongères, avec des chiffres et des graphiques plus que parlants, qui permettent de comprendre pourquoi nos amis Dupont et Dupond ont la bouche pleine de « on a sauvé l’Europe ». Effectivement, ils ont sauvé leur Europe, celle qu’ils ont construite depuis 30 ans, celle de la crise, des financiers, des spéculateurs(5), du chômage et des délocalisations, comme n’a cessé de le leur rappeler Nicolas Dupont Aignan.

Celui-ci a eu beau jeu de démontrer qu’ils se réjouissaient de ce qui n’est qu’un coup de poker ou la méthode Coué ; on veut sauver avec les recettes qui ne marchent pas depuis trente ans non pas un système (qui ne marche pas, on le voit, on le sait) mais les grands méchants loups que sont les spéculateurs. Or, la seule façon de sauver la Grèce aujourd’hui, le Portugal ou l’Espagne demain et la France après-demain c’est de ne pas donner d’argent à la Grèce, pour, ainsi, la forcer à sortir de l’euro, ce qui lui permettrait de dévaluer. L’euro est un « étouffoir de croissance », les peuples pressurés vont s’enfoncer dans la récession. La preuve, c’est que la Chine et les Etat-Unis qui ont, eux, le droit de créer de la monnaie, ne s’en privent pas… et ont une croissance importante.

Evidemment, Lellouche a cru pouvoir répondre à cet argument en prenant l’exemple de la Slovaquie qui, bien que dans la zone euro, a une croissance presque aussi importante que celle de la Chine. Quel plaisir de voir son air déconfit quand Nicolas Dupont-Aignan a démoli en trois mots son argumentation : « c’est normal, c’est grâce à la production de voitures qu’on a délocalisée là-bas ». Il faut reconnaître qu’un million de voitures délocalisées en quatre ans, ça en fait des points de croissance… C.Q.F.D.

Et comme nos compères ne pouvaient, bien sûr, défendre l’indéfendable, ils ont carrément remplacé l’argumentation par une attitude irrespectueuse et des attaques ad hominem contre NDA ; Lellouche, qui refuse de débattre, affirmant ne pas être venu pour un débat idéologique (alors pour quoi ? pour faire une conférence ? ) n’a pas cessé de soupirer et de se racler élégamment la gorge à chaque fois que le Président de Debout La République prenait la parole et lui a carrément intimé l’ordre de se taire ; quant à Moscovici, lui aussi n’a pas hésité à lui dire qu’il était scandaleux de parler comme ça et qu’il tenait les propos de l’extrême droite !!!! Même à propos de l’Europe, quand on dénonce le système totalitaire qui nous dépouille de la souveraineté populaire c’est qu’on est un extrémiste pas fréquentable aux yeux des socialistes qui se croient encore au temps de Mitterrand !

Par contre, quand Lellouche annonce clairement que l’essentiel c’est de bâtir une politique rigoureuse qui prépare l’avenir, qu’il prend l’exemple des pays européens qui ont repoussé l’âge de la retraite à 65 ou 67 ans, pas d’opposition de Moscovici, pourtant en partie responsable de la rédaction du projet du PS pour 2012… Ce sont les mêmes, vous dis-je ! Ils sont même tombés d’accord pour dire qu’il fallait revenir sur le bouclier fiscal !

Bref, l’UMPS d’accord pour faire payer le contribuable pour que des fortunes soient transférées dans les banques et que les spéculateurs ne perdent pas un sou de tout ce qu’ils ont prêté à la Grèce à taux usuraire, et peu importe les citoyens, comme deux questions « naïves » qui sont restées sans réponse de Calvi l’ont montré : « Cela ne vous pose pas de problème de gagner de l’argent sur le dos des pauvres et des endettés ? » et, à propos des pays européens qui devraient, selon, les deux pitoyables représentants de l’UMPS, faire la même politique : « comment faire la même politique quand on n’a pas les mêmes systèmes politiques ? ». Ils n’ont pas osé répondre. Je peux le faire à leur place. En nivelant par le bas tous les systèmes sociaux, toutes les protections des travailleurs, en faisant baisser les salaires, en diminuant voire supprimant les impôts pour faire disparaître les services publics… Tout le monde au niveau de la Roumanie, le bonheur absolu !!!

Quant aux courageux qui s’élèvent, comme Nicolas Dupont-Aignan, ils sont livrés en pâture à la vindicte et au mépris des fossoyeurs de notre modèle qui devraient se cacher sous la table devant les dégâts qu’ils ont faits et continuent de faire malgré la volonté des peuples qu’ils bafouent allègrement. D’ailleurs, Moscovici a carrément avoué que l’euro était merveilleux car c’était un « renoncement de souveraineté fondamental » pour construire l’Europe politique qu’ils appellent de leurs vœux.

Le pire n’est jamais sûr. Sauf avec l’UMPS aux manettes.

Christine Tasin

http://christinetasin.over-blog.fr

(1) http://www.dailymotion.com/video/xd9gdn_mots-croises-l-europe-est-sauvee-ju_news

(2) http://www.marianne2.fr/pericolegasse/Chez-Mots-Croises,-Lellouche-Moscovici,-un-tandem-de-circonstance_a26.html

(3) http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/05/10/750-milliards-pour-sauver-les-pays-de-la-zone-euro_1348855_3234.html

(4) http://www.marianne2.fr/Grece-les-trois-mensonges-des-medias-et-des-experts-1_a192305.html

(5) http://www.lexpansion.com/diaporama/diaporama-julie-de-la-brosse-12-05-2010_232208.html ?XTOR=EPR-175

Je tiens à préciser que je ne soutiens surtout pas Nicolas Dupont-Aignan, qui se félicite à la première occasion de prendre quelques voix au Front National tout en reprenant son programme. Ce n’est qu’un pantin de l’UMP.

3 commentaires leave one →
  1. Tythan permalink
    18 mai 2010 10 h 07 min

    Il est totalement faux de dire que Nicolas Dupont-Aignan se féliciterait à la première occasion de piquer des votes au Front national et encore plus de croire qu’il est un pantin de l’ump.

    Demandez à cet imbécile de Pierre Lellouche qui s’est ridiculisé l’autre soir, il vous confirmera que NDA n’est, malheureusement pour lui, manipulé par personne.

    Par contre, NDA se réjouit de gagner des voix. Cela me paraît tout de même assez naturel, il serait tout de même curieux qu’il s’en lamente.

    D’autant qu’il me semble que NDA prend plus de voix à l’abstention qu’à un parti quelconque pour le moment.

    Je considère pour ma part que les voix données au front national sont perdues, voire même contreproductives puisque ce parti est, à tort ou à raison, considéré comme un repoussoir: il suffit que ce parti adopte une idée pour qu’elle soit considérée comme mauvaise de ce simple fait. C’était patent lors du débat dont parle Mme Tasin, ou, à court d’argument, MM. Lellouche et Moscovici ont dû se rabattre sur ce qui est désormais devenu une insulte: « vous faites comme Le Pen ».

    En disant cela, je n’insulte pas du tout le Front national; mais je constate simplement que c’est comme cela qu’il est perçu. C’est en partie pour cela que pas un instant je n’ai envisagé de soutenir ce parti.

    • 18 mai 2010 20 h 24 min

      Merci pour votre commentaire ;)

      Nicolas Dupont-Aignan a donné un rendez-vous/conférence de presse dans un bar à Paris après les régionales, comme ses idées me plaisent, même s’il reprend sans complexe une bonne partie des idées du FN, j’ai été l’écouter. Il a clairement dit qu’il se félicitait d’avoir fait perdre des voix au Front National, son allié CNI ajoutant « au profit de l’UMP »… Plutôt clair.
      Tout en sachant que le FN a été, au Conseil Régional IdF, objectivement le SEUL défenseur des Français face aux magouilles UMPS. Une force de propositions également puisque la Police des transports rejetée par l’ensemble des partis…a été acceptée 2 ans après.
      Le FN a fait 9,29% en IdF, Mr Dupont-Aignan un peu plus de 4%. C’est donc lui qui a fait que désormais il n’y a plus aucune opposition au Conseil Régional IdF… Pour un défenseur de la cause nationale…c’est le guignol national sur le coup !

      Pour ce qui est du vote FN et bien ma foi personnellement j’ai envie de sortir la France dans l’impasse dans laquelle elle se trouve. Le jour où les Français seront à la rue ils se réveilleront, en attendant qu’ils votent UMPS et ils ne pourront que continuer à aller manifester. Quand on ne veut pas être éxécuté, on ne vote pas pour son bourreau.
      Il est vrai que c’est LE défaut majeur de ce mouvement, « être FN » est mal vu, « Le Pen » est mal vu, mais heureusement qu’en 14-18 ou en 39-45 les résistants n’ont pas fait comme vous, ils ont resisté coûte que coûte, sans relâche, car ils avaient UN objectif et ils se devaient de le tenir. Pour nous c’est la même chose. Tête haute et mains propres.
      Soit les Français votent Front National, soit ils continueront à subir le chômage, la précarité, la baisse du pouvoir d’achat, l’insécurité, etc, etc… Un jour ils s’en rendront compte. Mais quand ? Personne ne sait. Et comment ? Même chose.

      Bien à vous ;-)

Trackbacks

  1. Tweets that mention Euro: UMP et PS démontrent encore une fois leur alliance officielle ! « La Libre Parole -- Topsy.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :