Skip to content

Contrôle du budget des Etats: une étape de plus vers des Etats-Unis d’Europe !

15 mai 2010

La nouvelle folie consiste en effet à priver les Etats de leur ultime espace de liberté, des dernières marges de manœuvre dont ils disposent : leur budget. Les dirigeants européens envisagent ainsi que les budgets des Etats de la zone euro soient d’abord validés par la Commission de Bruxelles avant d’être soumis aux parlementaires nationaux. Pire, la Commission réfléchit à priver les Etats jugés «laxistes» de subventions européennes, aides régionales et agricoles ! Cet argent est pourtant celui des Etats, versé par leurs contribuables !
Ce plan dessine une véritable mise sous tutelle des Etats, incompatible avec les principes les plus élémentaires de la démocratie. Il signifie la prise de pouvoir complète de la technocratie sur le politique.


Communiqué de presse de Marine Le Pen qui explique assez bien la proposition de Jose Manuel Barroso, Président de la Commission Européenne, pour que je le recopie ici.

Les Etats-Unis d’Europe se dessinent, souvent dénoncés par les partis patriotes voyant là une perte de pouvoir des Etats au profit d’un seul et même pouvoir pour toute l’Europe.

Lu sur Novopress.info:

La Commission européenne a en effet proposé mercredi d’imposer dès 2011 un examen de l’UE très en amont des budgets nationaux pour s’assurer que les déficits resteront sous contrôle. Ces mesures, déjà à l’étude depuis un moment – en toute discrétion – revêtent une importance particulière au moment où l’Europe traverse une grave crise.

Ce projet, qui reviendrait à mettre sous tutelle chacun des Etats membres (les budgets seraient soumis à l’Union et aux ministres de l’Economie avant même d’être présentés aux parlements nationaux !), a suscité de très vives réactions. Notamment en France où, s’il est défendu par le ministre Christine Lagarde, de nombreuses voix s’élèvent pour souligner le caractère «anticonstitutionnel» et «anti-démocratique» de telles mesures.

A l’heure où les diktats d’experts supranationaux du FMI et de l’UE imposent leurs décisions au peuple grec sans que celui-ci ne soit consulté, la plus grande vigilance semble s’imposer à tous ceux qui pensent encore que la liberté des peuples passe avant les impératifs de la finance internationale.

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :