Skip to content

Amour, paix et tolérance: Lars Vilks une nouvelle fois agressé en Suède !

13 mai 2010

Lars Vilks, le désormais célèbre dessinateur, auteur des caricatures de Mahomet en Suède, vivant 24h/24h sous protection policière et possédant une pièce blindée dans sa maison, a été une nouvelle fois agressé par des croyants de la religion d’amour, de paix et de tolérance.

Sous de forts cris « Allah Akbar ! », un individu a frappé à la tête Lars Vilks lui faisant perdre ses lunettes pendant qu’une vingtaine de personnes alienées par leur religion glorifiaient leur dieu en criant. On voit même une femme avec une voix très aigüe sautant le poing en l’air tout en criant alors que toute l’assemblée s’était arrêtée. Une réelle aliénation.

Le dessinateur suédois Lars Vilks, auteur d’un dessin représentant le prophète Mahomet avec un corps de chien, a été agressé mardi alors qu’il donnait une conférence à la faculté d’Art de l’Université d’Uppsala, a-t-on appris auprès de la police.

«L’homme était assis au premier rang et tout à coup il s’est précipité sur moi. Il m’a donné un coup de tête et j’ai perdu mes lunettes», a raconté M. Vilks à TT, assurant ne pas avoir été blessé, tout au plus « un peu meurtri ».

Le dessinateur n’a pu être joint. La police d’Uppsala a raconté à l’AFP que 250 personnes avaient pris place dans la salle. «A l’arrivée de Lars Vilks, cinq personnes se sont mises à crier contre lui», a expliqué Jonas Eronen, de la police d’Uppsala.

Puis le calme est revenu, la conférence s’est poursuivie, jusqu’à ce que Lars Vilks parle de religion et montre un film.

«Vingt personnes ont alors essayé de l’attaquer, probablement offensées par le film», mais la police s’est interposée à temps, a poursuivi M. Eronen en disant ne pas avoir connaissance d’un coup qu’aurait reçu le dessinateur. Il n’a pas non plus été en mesure de préciser sur quoi portait le film en question, ni le type de slogans adressés à l’encontre du dessinateur. La police a fait évacuer la salle et les manifestants ont commencé à opposer une résistance obligeant les policiers à avoir recours aux matraques et au gaz lacrymogène. Deux personnes ont été arrêtées et étaient toujours entendues par la police en début de soirée.

[…]

Un groupe lié à Al-Qaïda avait offert 100.000 dollars pour assassiner le caricaturiste et en mars dernier, la police irlandaise a annoncé l’arrestation de sept musulmans, soupçonnés d’être impliqués dans un complot pour l’assassiner.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :